Les Tourbières












Les Tourbières du Morvan

tourbière du Part des Lamberts, Glux-en-Glenne (58)

Tourbières morvandelles, à la recherche des espèces comestibles remarquables ...


L'humidité permanente des sols, les précipitations importantes, la fraîcheur du climat en Morvan préservent la biodiversité des milieux humides particuliers. Les tourbières sont un héritage de la période arctique, aujourd'hui reléguées aux montagnes.
Les tourbières naissent après la première glaciation, il y a 10 000 ans dans les sols humides, acides et pauvres en bases et en éléments nutritifs.
Dans ces marécages, la décomposition de la matière organique est très lente et s'accumule pendant de longues périodes à hauteur de 2cm par siècle et jusqu'à 2m. Les tapis de végétaux forment à terme des tourbes brunes (mousses et herbacées) ou blondes (sphaignes). Les tourbières à sphaignes se développent dans les zones les plus humides constamment alimentées par une nappe ou un étang.
Ces marécages évoluent de la prairie humide acide à mollinie, au marais à joncs et linaigrettes puis à la tourbière à mousses allant parfois jusqu'à la tourbière à sphaignes boisée de saules et de bouleaux.
Ces milieux sensibles accueillent des espèces remarquables, comme la surprenante droséra, une des rares plante carnivore d'Europe.
Plus surprenant encore, ces milieux sont aussi ceux d'espèces comestibles, médicinales ou d'artisanat comme la canneberge, la scorsonère humble, le trèfle d'eau, la massette et la linaigrette ; notez toutefois qu'elles sont majoritairement protégées.
Et aussi des champignons comme les Bolets des Bouleaux dans les tourbières boisées.
Dans les ruisseaux aux eaux pures, on trouve des écrevisses, moules perlières et saumons ; ils faisaient partie du bol alimentaire des hommes depuis le Néolithique... et ils ont quasiment disparus.
Nous explorons ces milieux humides pour partager la diversité remarquable des biotopes comestibles, parfois atypiques.
sphaignes à tourbe blonde
coussins de mousse et carex, à tourbe brune
la Tourbière de Vauvillard à Uchon, Saône et Loire (71)

La Tourbière à Sphaignes et Bolets à Vauvillard à Uchon (71)

L'étang de Vauvillard à Uchon (71) est une tourbière à sphaigne boisée, un des derniers stades d'évolution des tourbières. Elle est reconnaissable aux coussins bombés de tourbe blonde de sphaignes, de mousses, de joncs, de laîche et de tronc de bouleau, de saule et peuplier.
Dans les marais, on trouve les espèces comestibles, médicinales et artisanales comme le jonc épars, la massette, le poivre d'eau, le lycope chanvre d'eau et l'épilobe.
Sur les berges, la potentille des marais, aussi appelée comaret, et le trèfle d'eau s'étale sur l'étang. leur floraison en mai est magnifique. je reviendrais l'année prochaine.
Cette boulaie humide est un écosystème sensible à bolets des Bouleaux : bolet roux, bolet rude, bolet à pied rigide, bolet ramoneur, bolet blanc des marais... Plus haut dans les pins pousse le bolet élégant.
berge à saule, bouleau et molinie bleue.
trèfle d'eau et comaret sur les berges nord de l'étang de Vauvillard
marais à joncs épars et massettes
sous bois à sphaignes, tapis bombé de sphaignes formant de la tourbe blonde
sous-bois de la tourbière bombée à mousse.
sous bois de bouleaux à bolets des bouleaux : bolet roux, bolet rude, bolet à pied rigide, bolet ramoneur, bolet blanc des marais, bolet élégant ... et d'autres.

La Tourbière à Linaigrette et Scorsonère du Port des Lamberts à Glux-en-Glenne (58)

linaigrette vaginée en fleur.
La Tourbière du Port des Lamberts se trouve à la naissance des sources de l'Yonne, dans la Nièvre, près de Glux en Glenne. La superficie de la tourbière est de 13ha environ.
La linaigrette est un jonc emblématique des tourbières. La linaigrette vaginée, eriophorum vaginatum, vit dans les tourbières acides et siliceuses de montagne commune dans le Morvan et le Forez. C'est une plante arctique. La soie a été utilisée comme le coton.
On trouve aussi la scrosonère humble, une espèce comestible, et l'orchis incarnat, une orchidée protégée.
tourbière du port des Lamberts, Nièvre, 58.
eau cristalline de la source alimentant la tourbière
praire humide de linaigrettes vaginées
orhis incarnat
scorsonère humble

La Tourbière à Canneberge de Vernay à Saint Brisson (58)

vaches higland cattle
canneberge
lycopode
future expédition ...

La Tourbière du Ruisseau des Blancs, à Saint-Agnan

droséra à feuilles rondes, arnica et canneberge