RECHERCHE‎ > ‎

MYCOGARDENING




LE MYCOGARDENING c'est cultiver des fruits et des légumes en association avec les champignons. Le compagnonnage avec les champignons en milieu forestier est un domaine expérimental à Permaforêt.











Cultiver avec les champignons et les lichens



Jardiner avec les champignons.

Au delà de la sélection variétale des espèces cultivées, c'est le sol et les associations de plantes qui donnent le goût et la qualité nutritionnelle des alimentsLes micro-organismes du sol valorisent la matière organo-minérale à travers un réseau alimentaire : ils transforment la terre en humus. 

Le rôle des champignons et des lichens en agriculture sont multiples. Le compagnonnage avec les champignons et les lichens permet aux plantes de mieux accéder aux ressources comme l'eau, les minéraux, les protéines, les sucres et les nutriments, et surtout, de les assimiler. 80% des plantes vasculaires sont en relation directe avec des champignons mycorhiziens, c'est dire l'importance de cette relation plante-champignon, et par extension, avec les bactéries. 

Grâce aux enzymes fongiques, les organismes fongiques et lichéniques peuvent dissoudre la roche mère érodée, digérer la lignine, la cellulose, les fumures, distribuer l'eau, les minéraux, l'azote, le carbone, les protéines et les acides aminés, faciliter la croissance équilibrée et saine des plantes, réguler les micro-organismes, les virus ou les maladies, prévenir les nécroses et les dégénérescences précoces, guérir les lésions et faciliter la régénération cellulaire, limiter les facteurs stress liés aux conditions pédo-climatiques extrêmes comme la sécheresse, la surexposition aux UVs, l'humidité, le gel et l'érosion. 

On cultive avec tous les champignons: les décomposeurs, les médicinaux, les comestibles, les symbiotiques.... On cultive des champignons pour leurs propriétés écologiques, alimentaires et médicinales. Ils permettent de valoriser les matières organiques sous toutes leurs formes, d'améliorer la structure et la vie du sol, d'optimiser la croissance, le goût et la santé des plantes. Le réseau fongique favorise la synergie des organismes dans un écosystème cultivé comme dans un milieu naturel. C'est tout l'avantage de cultiver dans une fruticée.

Cultiver avec les champignons, cela permet de réintégrer les champignons dans les strates de cultures d'une forêt-jardin. C'est aussi une manière de valoriser les cultures d'ombre et le milieu forestier. 80% de la biodiversité fongique se trouve dans les bordures, les haies et les écotones, sur une distance de 20 à 80 cm en moyenne. La diversité de la fonge englobe des champignons symbiotiques et saprophytes. 

Les champignons forestiers proviennent de souches sauvages récoltées directement dans la forêt d'Uchon et occasionnellement dans la région. ( Morvan et Bourgogne). Ils sont cultivés à partir des spores et de multiplication de mycélium. Le mycélium se développe dans des conditions naturelles, dans un substrat vivant et forestier, en extérieur... au rythme des saisons.



Cerisier ( Prunus avium ) et Pied bleu ( Lepista nuda ).




LÉGUMES & CHAMPIGNONS


Culture associée de légumes avec :
  • des champignons saprophytes comme les grandes Lépiotes, les Pieds bleus, les Pleurotes, les Polypores, les Clitocybes,  les Collybies, les Pholiotes, les Tramètes et les Pézizes. 
  • des champignons symbiotiques ascomycètes et gloméromycètes.
  • des fixateurs d'azote en association avec des bactéries rhizobium ( légumineuses ).
  • des substrats lichéniques

FRUITIERS & CHAMPIGNONS




Culture associée d'arbres fruitiers avec :
  • des champignons saprophytes comme les Grandes Lépiotes, les Pieds bleus, les Collybies, les Pézizes et les Morilles.
  • des champignons symbiotiques
  • des fixateurs d'azote en association avec des bactéries rhizobium ( gênet, chalef argenté, argousier, robinier, vesce des haies ) et frankia (aulne).
PONTS MYCORHIZIENS




Culture associée de fruitiers ( Rosacées ) avec des arbres ligneux 
( Fagacées, Bétulacées et Pinacées ) mycorhizés par des champignons basidiomycètes comme les Cèpes, les Bolets, les Xérocomus, les Amanites, les Girolles et les Russules.
Comments