Les Cueillettes 3

du solstice d'été 2019 au solstice d'hiver 2019

Prune, Mûre, Mauve, Pissenlit, Ortie, Poivre d'eau, Pomme de terre.

renouée poivre d'eau
potager solaire à millet, maïs, amarante, picride, salade, tournesol, carotte, falopia, patate douce, curcuma, gingembre, poire de terre inca, physalis, ortie, tomate, pomme de terre, soja, haricot, luzerne, cacahuète, mûre, noisetier, concombre, clématite,
biotope à echinochloa et persicaire

Myrtille, Angélique, Écrevisse, Laitue de Plumier

angélique des bois, angelica sylvestris, en fleur à la source de l'Yonne dans la Nièvre (58)
cueillette de myrtilles au Haut Folin
expédition au Haut Folin dans le biotope de la laitue de Plumier, lactuca plumieri, une laitue vivace d'altitude
expédition aux sources de l'Yonne, dans les biotopes à écrevisse.

Framboise, Massette, Amarante, Pourpier, Cricket

amarante, millet, salade, ortie royale, pourpier
burger protéiné : amarante, ortie, pourpier, cricket, poulet, oeuf, à service avec du millet

Sauterelle, Merise, Orchis, Hélichryse

sauterelle verte femelle
Dans le potager de lumière, les herbes hautes sèches. Les sauterelles vertes sont nombreuses cette année de sécheresse, et volent entre les hautes herbes, la haie et le feuillage des arbres le soir. Elles mangent les récoltes, notamment les graines et les feuilles, et aussi les insectes. Lors de ces années d'abondance, une récolte régulatrice et nutritive peut s'envisager.
Les insectes comme les crickets et les sauterelles sont une ressource nutritive protéïnée importante que je regarde avec intérêt, sans pour autant me sentir capable d'en tuer. Alors pour l'instant je les observe, apprends leurs habitudes, leur comportement, leur cycle de vie, différentier les mâles des femelles et m'initie à les cueillir respectueusement tout en les relachant. Pour les curieux, la méthode la plus douce est de les cueillir le matin, en période de repoas, une fois les chant de l'amour de la nuit passée, de préférence les mâles (derrière avec fourche sont les mâles, derrière avec un ovipare pour pondre les oeufs sous les feuilles sont les femelles), à la main quand il fait froid, ou à l'épuisette le soir quand il fait chaud et qu'elles sautent, puis de les tuer par le froid au congélateur, ou alors de les ébouillanter, ou leur arracher la tête. Toute préparation doit ensuite au préalable être bouillie pour éliminer tout risque de parasites puis cuisiner comme des crevettes : brochettes, bouillons, beignets, salades, etc. (voici un lien )
Les plantations d'hiver commencent dans le couchage des fèves, des roquettes et des radis. Mauve, carotte, persil et céréales lèvent. Choux, céleris et poireaux sont plantés ; et se ressèment les chardons marie, avoine et blés. Dans le potager forestier, les lunaires et les orchis vont essaimer leurs gaines. Il y a un spot d'orchis en forêt suffisamment abondant pour se permettre une petite récolte de tubercules et une paraculture de l'orchis in situ. L'orchis est une tubercule forestière comestible endémique qui peut être paracultivée. Je me penche donc sur son biotope depuis peu.
Dans la forêt jardin, les lys et les galéopsis se préparent à fleurir pendant que les digitales montent en graines. Après la grêle et l'orage, noix vertes, prunes vertes et merises mûres sont tombées. Ce matin, un rassemblement spontané sous les merisiers a eu lieu dans la lumière rasante du matin. On était là avec toutes les cocottes à récolter et manger des merises mures sous les arbres, puis de laisser place aux fourmis l'après-midi et aux mulots la nuit. Ça se passait ici et maintenant. Un moment de frugalité ô combien agréable.
Bientôt les champignons d'été.

Fraise, Galéopsis, Pomme verte, Millepertuis, Chèvrefeuille, Hémérocalle, Achillée, Origan

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image
Le Solstice d'été amène les premières chaleurs du Sahara. La succession pluie et forte chaleur font travailler les bois des vieux arbres et des champignons, qui ouvrent des chablis en tombant. un craquement et une onde sourde se répandent à travers bois. En un battement d'ailes, la canopée laisse place à la lumière. C'est comme entendre un battement de cœur de la forêt. La floraison des Châtaigniers remonte la vallée et les collines. Les abeilles sont dans les ronces.
On cueille les fleurs aromatiques de chèvrefeuille, d'astragale, d'hémérocalle, de lys, de rose, d'achillée, d'origan, de gaillet et de millepertuis.
Les fraises des bois et les merises sont les premiers fruits des bois de l'année. Les pommes vertes sont utilisées comme des citrons dans les tisanes de menthe, ortie, sapin, genévrier vert ; d'où leur surnom de pomme-citron.
Les limonades de fleur de sureau, pétales de rose et fraise des bois pétillent doucement sur la terrasse.
En été, les orties montent en graine. Pour les légumes feuille, c'est la pleine période des galéopsis tétrahit, qui poussent en abondance sous les chênes et dans les chablis de hêtres. Et de la renouée faux liseron pour les salades. On peut haché feuilles et graines des orties pour faire des pestos. Les salsifis et les laiterons sont en graines et se dispersent avec la chaleur.
La cueillette d'orchis* se prépare doucement. Cette année, les orchis sont abondantes. Les tubercules sont récoltées à la main avec les gestes de la paraculture. Un tubercule est déterrée en laissant la plante et ses racines dans le sol ; l'orchidée est préservée, la dispersion des graines est élargie, garantissant une abondance pour les années à venir. Les orchis qui lèvent dans les potagers forestiers et les prunelaies sauvages sont multipliées les premières années ; les tubercules sont récoltées quand elles forment une population suffisante.
Luzerne, lampsane, pomme de terre et vipérine sont en fleur, les potagers s'ornent de violet et de jaune d'or. On va bientôt cueillir les fèves vertes pour laisser place aux carottes.
Les poussins d'un mois sont autonomes, et Feuille reprend sa vie de cocotte avec les coqs.
Oeufs et cétoine dorée sont les ressources protéinées de la saison. Pour l'instant je ne cueille pas les insectes parce que je n'arrive pas à tuer un être vivant. Je cherche un geste de cueillette ; peut-être que la récolte d'hannetons en fin de vol nuptial est une possibilité ? Les couleuvres sortent d'hibernation et entrent en phase de reproduction. Les scarabées lucanes et les sauterelles vertes montent sur les plantes pour chanter et se reproduire également.
* les orchidées sont protégées, la cueillette d'orchis dans la nature n'est pas recommandée.