Permaforêt

Recherche, Expérimentation et Formation en Agroforesterie





  • - Cultiver en forêt

  • - Observer la vie de la forêt et étudier l'architecture paysagère des biotopes.

  • _ Expérimenter le compagnonnage phytosociologique et mycosociologique.

  • Cultiver des plantes et des champignons sauvages directement dans leur milieu, sans les domestiquer (Paraculture).

  • _ Réintroduire des espèces cultivées dans leur milieu naturel.

  • _ Régénérer la biodiversité des biotopes cultivés.

  • _ Valoriser la banque de graines du sol et de spores.




Un lieu de vie

Nous vivons aujourd'hui au cœur d'une forêt spontanée, entre 500m et 600m d'altitude, à Uchon, dans le sud du Morvan. Pour trouver ce lieu de vie, nous avons prospecté pendant 2 ans à travers les massifs du pays. A Uchon, la forêt s'est réimplantée spontanément depuis la déprise agricole du XIXème siècle. La biodiversité du massif est riche en espèces comestibles, aromatiques et médicinales. La situation naturelle du sol est érodée et lessivée, pour des raisons géologiques naturelles (dégradation de la roche mère des arènes granitiques avec des pentes supérieures à 18%).

C'est ici que furent établies les bases de la phytosociologie en France. Le projet de Permaforêt s'inscrit dans la continuité.

Pour suivre notre quotidien, le blog la vie en forêt.




Permaculture
Nous pratiquons une polyculture vivrière : la culture-cueillette en forêt (paraculture). Les fruits, les légumes, les aromates et les champignons poussent ensemble à différentes strates de végétation, au milieu des espèces forestières, que nous multiplions aussi. C'est ce qu'on appelle une forêt-jardin.

La forêt jardin en est à sa 2ème année. L'aménagement des 4 hectares de forêt-jardin est commencé depuis juillet 2015. Nous évoluons au rythme de la forêt. Notre objectif est de devenir autonome à 70% en légumes, aromates, plantes médicinales, miel, champignons, fruits, eau et bois en 7 ans (2022), avec une pleine maturité dans 15 ans (2030). Avec une valorisation de la matière organique et des eaux usées in situ par compostage, phytoépuration et mycoépuration en 3 ans. Pour l'instant, nous sommes en transition et combinons entre les producteurs locaux, les supermarchés de proximité et les premières cueillettes. 

Nous recherchons la qualité nutritionnelle, la résilience, la naturalité d'un paysage cultivé, au coeur du sauvage,
Nous faisons vivre la banque de graines du sol en enrichissant des microbiotopes diversifiés. A chaque condition écologique correspond une diversité de populations de plantes et d'organismes vivants. Les plantations suivent le cycle des successions écologiques. 

Des ruchers de biodiversité sont installés dans les clairières pour les abeilles et la pollinisation des cultures. Les abeilles y essaiment naturellement.
Transition
Natacha et Alexandre, co-fondateurs de Permaforêt. Nous recherchons la résilience d'un écosystème. Nous bricolons, recyclons, réparons, transformons et cultivons... C'est fou le nombre de choses simples à fabriquer ou à réparer. Nous choisissons des options naturelles et biodégradables pour respecter la vie de la forêt, et valorisons un maximum de ressources issues de la forêt. Tout ce qui vient de la forêt retourne à la forêt. Nous ne produisons pas de déchets.

Pour l'alimentation, nous sommes actuellement en transition. Le maillage économique de la région compte des producteurs locaux mais peu de producteurs en fruits et légumes. Le bio est donc une ressource difficile d'accès. éloignée et onéreuse. Pour cette transition, nous devons donc composer avec des supermarchés traditionnels et des supermarchés bio en ville, pas facile... Dès que nous pouvons cueillir, cultiver ou rencontrer un producteur local, nous choisissons cette option.  A moyen terme, on aimerait produire 75% de notre alimentation végétale, voir plus.

Le projet est de montrer que l'on peut vivre en forêt en milieu tempéré. Et plus simplement, d'être heureux.

Restauration de la pierre

Nous restaurons la maison d'habitation et la grange. Nous revalorisons les poutres, les pierres, les ardoises et des objets recyclés ou de seconde main. Les toitures étaient endommagées et nous avons fait appel à une entreprise locale pour les travaux, c'est notre plus grosse dépense sur le lieu (environ 30 000€). L'isolation écologique et la réfaction des enduits, des planchers sont fait par nos soins. C'est le grand chantier d'Alex qui s'intéresse beaucoup au bricolage, aux matériaux sains et naturels et aux énergies alternatives.



Energie

Nous sommes actuellement autonomes en eau, en bois, en chauffage, en assainissement, en compostage et en digestion des matières. Les emballages sont revalorisés, compostés ou recyclés. L'autonomie énergétique et alimentaire prendra plusieurs années.

Foncier et Economie

L'investissement de départ est de 100 000€ pour l'acquisition des terres et des bâtisses. Le projet à terme est estimé à 150 000€, travaux, matériel et plantations comprises. 

Nous essayons de vivre à débit, c'est à dire que nous investissons ce que nous gagnons, sans contracter de crédits ou de dettes. Nous ne bénéficions d'aucune subventions, ni rsa, ni pac. L'ensemble des ressources mobilisées par les formations sont investies dans le projet et les programmes de recherches. Et pour le reste, nous valorisons les ressources du site, nous recyclons, réparons et fabriquons par nous-mêmes; on demande aussi un coup de main aux voisins en échange de bons procédés ou d'un repas.





Une association 1901

L'Association Permaforêt est un lieu de recherche et d'expérimentation en agroforesterie, à but non lucratif, dont les missions principales sont la préservation, l'observation, la recherche et l'expérimentation de la vie en forêt, en particulier des plantes, des champignons, des lichens et des abeilles. Elle assure toutes activités liés à la vie du site sous la forme de stages, de formations, de conférences et de journées porte ouverte qui assurent le financement de la plantation de la forêt jardin et les projets de recherches.

A terme, l'expérience a pour ambition d'expérimenter l'agroforesterie tempérée en milieu forestier, la réintroduction des plantes comestibles dans leur milieu naturel en vue de leur reproduction spontanée et non la domestication des ressources. Permaforêt est le premier projet de paraculture tempéré.

Notre éthique est de réunir Biodiversité, Naturalité et Humanité. 


https://www.facebook.com/Permaforêt-145704002293254


<< Cultiver avec le sauvage >>